Learn about you World

L’impact des réseaux sociaux sur nos relations interpersonnelles (part 1)

Thomas D’Assembourg, Dans son Livre CESSEZ D’ÊTRE GENTIL SOYEZ VRAI, nous dit qu’il est difficile pour l’esprit de l’homme d’observer une situation et ne pas la juger, sans état  d’âme avec la froideur en analysant les faits tels quels, sans pour autant émettre une contre idée qui nous plonge dans une dualité conflictuelle quasi immédiate.(Lisez ceci 03 fois et médite  avant de continuer)

Aujourd’hui, à l’heure des réseaux sociaux, la qualité de nos relations dépend de la dynamique de notre implication sur la toile. En effet, garder des relations saines de nos jours demande beaucoup de tacts, beaucoup d’investissement, tellement la génération Y encore appelé génération androïde s’est laissée conquérir par la puissance des réseaux sociaux.

Développer son capital sympathie, Communiquer une image d’expert,  se positionner telle une référence dans son domaine sont quelques-unes des raisons qui conduisent les internautes à une aliénation. On se rend réellement compte  du caractère manipulable et influençable de l’esprit de l’homme. Les conséquences de cette perception sont parfois un couteau à double tranchant : Encouragement, encensement  et Félicitation pour certains puis Jalousie, aigreur et méchanceté pour les esprits  bas.

La qualité de nos relations est aujourd’hui un défi au quotidien tellement les  amitiés  se brisent et  se forment en un clic. Sont-elles de fausses amitiés, de vraies, des intéressées ? Là n’est plus la question, l’heure est au nombre de followers, de commentaires et de like qu’on peut au bas de notre publication.

Toutes les sensations qu’on ressentait auparavant, l’intimité et la complicité qui se partageaient au sein d’une amitié sont aujourd’hui en voie de disparition pour ne pas dire ont même complétement disparu. Vous me demanderez comment ? Je m’en vais donc vous donner quelques exemples tirés de mes observations :

  • une personne lamda avec laquelle vous partagez une amitié virtuelle se décide à créer un groupe pour promouvoir un produit/une idéologie quelconque, vous y ajoute sans votre consentement. Au bout de quelques instants vous vous en rendez compte et décidez de quitter le groupe puisqu’il ne correspond ni à vos valeurs, ni à vos centres d’intérêts actuels. rassurez-vous dès cet instant votre relation prend un coup dans la vraie vie,vous risquez vous rencontrer sans échanger une salutation parfois même vous séparer définitivement
  • vous décidez de vous retrouver entre ami(e)s un soir, lors de la rencontre vous pensez être trois (03) or en réalité vous êtes plus de 2000 personnes car chacun à son téléphone ergotant à répondre à des dangereuses conversations où à faire des photos/vidéos à transmettre instantanément sur un réseau social. Après 2heures passées ensemble (Et là je suis gentil car est ce que vous étiez ensemble ?), cette émotion d’antan des personnes qui se retrouvent ne prendra pas forme.

12b18320fc44eeb1e445bcd776eed181

Les réseaux sociaux ont obtenu plus que des photos et des informations personnelles, ils ont l’âme des gens. Comment expliquez-vous que l’humanité d’une personne se considère au travers d’un clic, parce qu’il aurait soutenu telle ou telle cause virtuellement. Qu’en est-il des causes et des objectifs de la personne ? Comment arrive-t-on à en vouloir à quelqu’un parce qu’il ne nous a pas répondu en Inbox ou parce qu’il tarde à répondre ? S’il tarde à répondre la suggestion c’est qu’il me respectueusement, il ne me considère pas (Sorcellerie, est-il obligé de répondre ? et s’il était en déplacement, et s’il était sur une moto, et s’il n’avait  pas vu ? Mon ami répand toi).

f0852048495d056fcf6789dec2b27f29

Pareillement, sur  Whatsapp on assiste à la même alchimie des émotions. Cette couleur bleue qui symbolisait la joie du ciel et la beauté est devenue quelque chose de dangereux. Vous avez  envoyé un message à quelqu’un de peu qu’il/elle soit occupé pour vous répondre vous êtes rempli de sentiment négatif. Il est plus qu’impératif de  vaincre cette subjectivité de l’âme.

 La perception que notre entourage se fait de nous est tributaire de la ligne éditoriale que prendront notre page,  nos partages, nos publications, nos pages aimés, les évènements auxquels on s’intéresse et des personnes que l’on souhaite attirer à soi. Mais au final,  comment établir une bonne influence sur notre cible afin d’éviter les écueils cités plus haut ? Je répondrais à cette question dans la deuxième partie, si vous n’êtes pas encore abonné à ce blog faites-le gratuitement dès maintenant pour recevoir mes prochaines chroniques directement dans votre boite e-mail.

Rédigé par Brice Axel SAMBOU

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s