Le Contrat et ses Conditions de Validité : Que dit la loi camerounaise ?

            Le contrat inonde la vie des hommes dans la société. Les individus passent au quotidien de nombreux contrats : pour se nourrir, se loger, se déplacer, se distraire, etc.

Par ailleurs le contrat accompagne les échanges commerciaux. C’est un outil essentiel  dans le monde des affaires. Il permet de nouer des relations entre les différents partenaires de l’entreprise. Mais que savons-nous réellement du contrat ? De ses conditions de validité

1) QU’EST-CE QUE LE CONTRAT ?

            De façon simple le contrat se présente aux yeux des profanes comme un document écrit légal qui matérialise un accord de volonté intervenu entre deux / plusieurs personnes physiques, (c’est-à-dire des individus qui peuplent la société) où morales telles que les entreprises, les mairies, les associations, les ONG, les entreprises parapubliques. En vue de réaliser un besoin ou d’atteindre un but précis. Ce but peut-être par exemple : la construction d’une maison, l’achat d’une maison, la location d’une maison, une demande d’abonnement au réseau électrique, etc.

            Mais pour les professionnels du droit, le contrat est définie par l’article 1101 du Code Civil comme : « une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s’obligent, envers une ou plusieurs autres, à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose ». Le contrat est donc une source d’obligation (c’est un lien de droit de nature patrimoniale entre deux personnes, respectivement créancière et débitrice, par lequel l’une peut exiger de l’autre l’exécution d’une prestation ou une abstention.) A savoir : l’obligation de donner, exemple : l’obligation de livraison des marchandises dans le contrat de vente ; l’obligation de faire, exemple : l’obligation d’accomplir sa tâche dans le contrat de travail ; l’obligation de ne pas faire, exemple : l’obligation de non concurrence impose au salarié dans le contrat de travail.

            Mais pour qu’on puisse jouir des effets d’un contrat, il faudrait au préalable que ce dernier puisse remplir à toutes les conditions de validité prévues par la loi, notamment le Code Civil de 1804 applicable au Cameroun. Faute de quoi  le contrat pourrait se voir annulé par le tribunal.

2) QUELLES SONT LES CONDITIONS DE VALIDITE D’UN CONTRAT ?

Quatre (04) conditions, énumérées à l’article 1108 du Code civil, sont nécessaires à la validité d’un contrat: le consentement, la capacité, l’objet et la cause. Si l’une de ces conditions fait défaut, la nullité du contrat est encourue.

a) LE CONSENTEMENT DES PARTIES QUI S’OBLIGENT

           Le consentement est le fait de donner son accord. Mais il ne suffit pas que le consentement existe pour que le contrat soit valablement formé, il faut aussi qu’il soit libre et éclairé. Cela suppose de vérifier l’absence de vices du consentement tels que : l’erreur, le dol ou la violence, comme le précise l’article 1109 du Code civil.

Il faut distinguer le vice du consentement (il y a eu rencontre des volontés ; le consentement a été donné mais il a été vicié) de l’absence de consentement (il n’y a pas eu rencontre des volontés

b) LA CAPACITE DES PARTIES

     La partie contractante doit être capable, c’est-à-dire être titulaire de certains droits, et en mesure de les exercer. On distingue traditionnellement la capacité de jouissance (possibilité d’être titulaire de certains droits) et la capacité d’exercice (possibilité d’exercer soi-même les droits dont on est titulaire). Au Cameroun, le mineur de moins de 21 ans qui n’a pas été émancipé ne peut en principe contracter seul que pour des actes de la vie courante. La tutelle et la curatelle sont destinées à protéger des majeurs qui ne pourront effectuer seuls certains actes.

La tutelle crée une incapacité d’exercice générale : seul le tuteur désigné sera autorisé à intervenir à l’acte. Le majeur placé sous curatelle sera représenté de manière continue dans les actes de la vie civile.

La curatelle est un régime moins strict que la tutelle, puisque le majeur n’est pas hors d’état d’agir lui-même. Il a simplement besoin d’être conseillé ou contrôlé dans les actes de la vie civile.

c) L’OBJET DU CONTRAT

         L’objet du contrat est la prestation ou la chose sur laquelle porte le contrat. L’objet doit  exister ou être futur, être déterminé ou déterminable et licite c’est-à-dire qu’il doit être conforme à la loi.

d) LA CAUSE DU CONTRAT

         La cause du contrat est la raison pour laquelle les parties veulent contracter. Elle doit exister, être licite (la cause ne doit pas être contraire à la loi) et morale (elle ne doit pas être contraire aux bonne mœurs).

si aprés la lecture de cet article , vous avez des incomprehensions , n’hesitez surtout pas à entrer en contact avec nous via notre page facebook.

Alain Rodrigue NKONGA

RISE OF AFRICA 2018 : LE TRADING AU COEUR DES ECHANGES

Si vous vous reconnaissez en tant qu’une future puissance économique, en tant qu’une personne qui est appelée  à changer les codes de l’économie, en tant qu’une personne qui doit dominer financièrement dans sa nation, alors l’opportunité d’affaire  mise en avant au travers  de cet événement vous concerne.

  • RISE OF AFRICA : De quoi s’agit –il?

RISE OF AFRICA est un concept decliné dans plusieurs  pays africains dont le cameroun.  Il a été mis sur pied par MORIAH KABANGA , un entrepreneur congolais résidant en France qui  éxerce dans le domaine du numérique et de la finance principalement du trading. Dans chaque pays d’acceuil de l’événement, il se fait accompagner d’une  ambassadrice qui a pour mission d’assurer  le suivi de toutes personnes interessées par l’opportunité présentée.  Nous verrons donc  à ses cotés la dynamique Laetitia KAMKUMO , une jeune entrenepreneure évoluant dans le meme domaine qui  est l’ambassadrice du Cameroun.

  • Pourquoi RISE OF AFRICA ?

L’objectif principal est de vulgariser le TRADING  en Afrque en général et au Cameroun en particulier. Le promoteur tient à informer ses pairs de la possobilité d’accroitre ses revenus de facon passive simplement à partir de son smartphone.

  • Quelles seront les articulations de l’événement ?

1-presentation d’un concept d’affaire dans le domaine du trading

2-Astuces et conseils en leadership

3-partage d’expérience

4-Networking

  • Quelles sont les personnes conviées ?

Toute personne souhaitant accroitre ses revenus où demarrer une activité génératrice de revenu ( etudiants , chercheurs d’emplois , cadre d’entreprise , commercants ,entrepreneurs….etc)

  • Comment y  participer ?

La participation est garantie par l’obtention d’un ticket commercialisé au prix de deux milles francs (2000 francs CFA). Bien vouloir  contacter l’ambassadrice de l’événement au cameroun Laetitia KAMKUMO au numéro  (+ 237) 696 240 889  pour obtenir votre pass.

  • Lieu , heure et date

RISE OF AFRICA se tiendra le samedi 14 Juillet 2018 à l’Hotel Vallée des Princes entre 14heures – 16 heures . Une autre session  est également organisée dans la ville de Yaoundé  le Dimanche 15 Juillet 2018 à L’hotel Jouvence 2000 entre 15heures – 17 heures .

la prospérité financiére frappe à votre porte , ouvrez la les portes d’entrées en participant à cet événement.

 

 

L’histoire de la jeune fille qui voulait atteindre le ciel

Elle achetait des livres qui lui parlait de spiritualité, d’unité, d’émotions positives, de lumière et d’amour inconditionnel.

Elle essayait de toutes ses forces d’être parfaite, et de l’atteindre ce Ciel que ses récits décrivaient.

Elle essayait de gommer ses ombres, pour atteindre cette lumière.

Elle essayait d’être joyeuse, alors qu’elle était souvent triste.

Elle essayait d’être linéaire alors que tout en elle n’était que chaos et tsunami.

Elle essayait d’être calme alors qu’elle sentait la tempête.

Elle tentait de répondre à ce que ces sages écrivaient.

Mais plus elle lisait, plus elle essayait…

Et plus elle échouait.

Elle restait immuablement humaine et duale,

Avec ses émotions paradoxales.

Elle était l’inverse de tout ce qui était écrit ;

Et s’écroulait donc accablée et accroupie.

Pourquoi donc n’était-elle pas parfaite comme tous ces gens qui savaient,

Qu’ils étaient des êtres illuminés et éveillés ?

Épuisée, elle alla se coucher et se mit à rêver.

En songe, elle vit une grande salle :

D’un côté des hommes cravatés et même certains sages ;

De l’autre des musiciens, chanteurs et poètes délurés,

Dans un vaste bordel coloré.

Les cravatés, ne pouvant tolérer une telle pagaille, partirent sur le champ !

Et il ne restait dans cette salle que tous ces gens étonnants !

Surprise, au réveil elle comprit.

Elle mit de côté tous ses livres,

Et décida de vivre !

Elle accepta alors toute son humanité,

Ses sautes d’humeur, et son cœur parfois fermé.

Elle accepta toutes ses parts et sa dualité !

Et grâce à cela, elle trouva enfin son unité.

Son cœur s’ouvrit alors en corolle,

Car elle ne jouait plus aucun rôle.

Pour une fois elle s’aimait, même si rien n’était parfait.

Elle aimait même tout ce qu’elle avait tant cherché à masquer toutes ces années.

Elle arrêta donc de se faire violence,

Et entra dans sa propre danse.

Elle n’écouta plus les savants,

Mais son élan vibrant.

Elle devint une femme sauvage,

Capable parfois d’être en rage.

Elle pouvait pleurer,

Car elle en connaissait la beauté.

Elle accepta sa nature de femme cyclique,

Et devint magnifique.

Elle comprit que tout ce qui vivait en elle était divin,

Et la lumière vint enfin !

Elle ne cherchait plus la perfection linéaire,

Car elle sentait qu’elle était comme le mouvement de la Terre.

Elle dansait, chantait et riait maintenant de sa nature paradoxale et cyclique.

Et tout en elle était apaisé,

Car il n’y avait plus besoin de chercher.

Juste sentir la brise des étoiles sur sa peau

Et écouter le cantique des oiseaux.

Elle était maintenant l’océan qui voyait ses vagues.

Elle était la conscience qui vivait ses émotions.

Elle était le divin qui vivait dans son corps humain.

Elle était l’espace infini qui vivait le temps fini.

Elle était le calme qui regardait ses tempêtes.

Elle était l’unité qui vivait sa dualité.

Tout en elle s’était réuni.

Et elle vivait sa vie.

 

Caroline Gauthier dans son livre  AU NOM DU CORPS

Quitter le statut Quo : 5 solutions éfficaces à expérimenter

« S’il y a pas un problème, il y a une solution… » Bob Marley.

Le statut quo, cette posture éternelle qu’il est difficile (mais pas impossible) de quitter, est connu de beaucoup de personnes. Les solutions à ce problème sont nombreuses mais nous ne citerons que les plus pertinentes et surtout celles qui répondent aux causes les plus fréquente

1) Dompter sa peur

la peur

La peur est un sentiment naturel que l’on retrouve en chaque être humain. Elle se caractérise différemment mais a pour seule issue, la paralysie (physique ou mentale). La peur c’est ‘’ ce truc ‘’ là qui vous empêche d’avancer ou même de bouger face à telle ou telle situation. Elle est la principale cause du statut quo et l’on est obligé de la dompter.

Dompter la peur, nous n’oserons dire supprimer la peur parce que c’est une chose impossible. La peur est un sentiment naturel, ce qui revient à dire que l’on ne peut l’effacer à moins de devenir une machine. La peur est une énergie ,et la dompter signifie la transformer en une autre. Elle a toujours précédé le courage ou l’abnégation comme l’illustre l’adage « qui n’a pas peur, n’a pas de courage ».

Le plus important n’est pas de cacher ou encore moins d’oublier sa peur mais plutôt d’en faire une chose nouvelle : le courage. L’objectif est donc de ne pas s’arrêter à la peur comme la majorité des personnes dans cette posture mais de la traverser et la transformer.  Cet exercice constituera un grand pas dans le processus de suppression du statut quo.

2) Sortir de la zone de confort

zone de confort

La zone de confort c’est le jardin personnel, le mini paradis que l’on s’est construit avec ses moyens et sa situation actuelle. Elle peut être mentale ou physique. Une situation donnée est considérée comme la meilleure pour soi et du coup toute idée d’amélioration ou de changement est refusée. La zone de confort varie d’une personne à une autre mais la situation est la même : une satisfaction totale au vue de l’actuelle situation de la personne.

Sortir de cette zone est une chose difficile, surtout si l’on y est depuis un certain temps. Cela ne veut pas dire que c’est une chose impossible. Il y a un risque, celui d’entrer dans la zone de panique qui est normalement très éloignée. L’objectif est de quitter la zone de confort pour la zone d’apprentissage. C’est cette zone qui va contribuer à la construction de votre personne. Sortir de cette zone permet de quitter le statut quo et ainsi de s’améliorer et d’apprendre des nouvelles choses.

3) Apprendre … avec sagesse et discernement

sagesse.jpg

Apprendre, c’est développer son cerveau, l’enrichir de nouvelles connaissances. L’apprentissage se fait de plusieurs manières : à l’école, à la maison, dans la rue et même dans certains lieux insolites. L’apprentissage est ce qui contribue à la maturité mentale et aussi à la maturité physique. Le Soi grandit avec l’apprentissage et ce n’est pas sans conséquence positive.

Apprendre doit se faire dans une certaine sagesse et aussi un discernement. D’une manière simple, disons que l’apprentissage est une bonne chose mais elle doit être limitée. Toute chose n’est pas bonne à apprendre. Vous rejoindrez mon idée  si jez prennais l’exemple d’apprendre à faire du mal .

Le plus important dans l’apprentissage est de le faire avec sagesse c’est-à-dire n’assimiler que ce qui sera utile et surtout positif. Les connaissances antérieures doivent servir de repère dans ce sens.

4) Se faire confiance

se faire confiance.jpg

« Oublie tes peurs et aie confiance en toi. Tu peux plus que tu ne le penses ! ». C’est sans commentaire la phrase que toutes les personnes se trouvant dans une situation de statut quo aimeraient entendre afin de se décider. La confiance en soi est la base de toute chose. En effet, ce que l’on pense et dit de soi est très puissant. Elle peut construire ou détruire et elle est une question de volonté de soi-même.

La confiance en soi est une question de croyance. Pour arriver à ce stade chaque personne devrait croire en elle-même et miser sur sa personne. Aucune personne ne vous connait mieux que vous et cela est une force qu’il faut utiliser en sa faveur. Votre connaissance de vous-même devrait vous poussez à miser sur vous et ainsi permettre aux autres de le faire aussi.

Votre estime signifie que vous devez considérer votre ego sans toutefois passer dans l’exagération.

5) Etre réaliste et avancer

etre realiste.jpg

La réalité est ce qui se vit tous les jours. C’est le contraire du rêve et elle peut en être complètement différente. Quitter le statut quo nécessite une prise de position au vue de la réalité. Cette prise de position va normalement entrainer l’arrêt de cette utopie qui consiste à se satisfaire dans le statut quo.

Le but ici sera de se rendre à l’évidence que sa situation actuelle n’est pas la finale et qu’il est possible d’évoluer et faire avancer les choses. Il faudra donc prendre en considération les données du présent et d’en sortir une décision qui permettra d’avancer.

Loin d’avoir épuisé le sujet, nous espérons qu’à partir d’aujourd’hui vous ferez partis des personnes qui sont en constante évolution et le statut quo est un souvenir

By Joe Dez.

Pourquoi les jeunes actuels quittent-ils précocement les entreprises?

Quand on  est  au lycée / collège , l’on se retrouve très souvent à faire des projections sur notre vie professionnelle , prétextant qu’elle sera glorieuse et épanouissante comme l’a été notre vie scolaire. Mais une fois à échéance , notre  fantasme de jeunesse  confronté à la réalité se transforme en un véritable cauchemar.

J’ai  entendu plusieurs fois  les conversations entre ainés qui ,déploraient amèrement le  manque de patience et de persévérance de la jeune génération , affirmant  que cela soit la cause fondamentale  de leur départ anticipé dans les entreprises ( moins de 6 mois).

N.B  : il ne faut pas oublier que nous parlons du départ volontaire (démission) et du  départ involontaire (licenciement)

Je ne sais pas si il y a une loi qui définit la durée minimale d’une personne au sein d’une entreprise , mais je crois quand mème que les raisons avancées plus haut  ne sont pas toujours les bonnes et qu’il y en a biens d’autres.

1) La génération actuelle est une génération Y

 Née à l’aube du numérique ,elle est habituée à avoir tout ce dont elle a besoin à la vitesse de l’éclair ce qui n’est pas toujours en accord avec le système des entreprises  où la lenteur administrative est à son paroxysme.  Également , les jeunes d’aujourd’hui sont hyper dynamiques, ce qui fait qu’ils ne s’adaptent pas à la routine machinale des entreprises qui leurs imposent de rester dans une mème pièce chaque jour du matin au soir. Aussi , cette génération a un grand penchant pour le travail axé sur les objectifs contrairement à la mentalité des dirigeants qui apprécient  qu’une personne soit présente au bureau chaque jour même si elle n’éffectue pas un travail conséquent.  Je vais prendre le cas d’une entreprise qui recrute un Community Manager et  lui impose une présence réguliére alors qu’il s’agit d’un travail qui peut très bien se faire à distance et permettre à l’exécutant d’éxercer une autre activité pour augmenter ses gains. Enfin, les jeunes sont de plus en plus pluridisciplinaires et souhaitent pouvoir développer le maximun de talents possibles.  Cela signifie que lors de l’entretien, ils souhaiteraient avoir un job description clair et précis afin d’établir un programme personnel de devellopement de leurs  autres compétences.  Mais , trés souvent cela n’est pas possible pour eux car quand bien même quand  les recruteurs s’efforceront de leurs décrire les responsabilités qui leurs seront confiées, une fois recruté les taches qu’ils effectueront ‘n’auront rien à voir avec ce qui etait initialement prévu , leurs contraignants ainsi à plus d’heures de travail sans augmentation de salaire.

2) Le climat social dans les entreprises

On parle d’entreprise et non de prison , mais il semble que les deux notions aient la même signification pour les gouvernants. Une personne ne peut être emprisonnée psychologiquement parce qu’on lui répète chaque jour qu’elle ne vaut rien ; emprisonnée moralement parce que même ses droits fondamentaux ne sont pas respectés ; emprisonnée physiquement parce qu’on lui répète constamment qu’elle n’est pas en balade donc elle ne doit pas bien se vêtir , bien se coiffer voir même bien s’alimenter ; emprisonnée émotionnellement parce qu’il y a tellement d’ondes négatives autour d’elle qu’elle ne peut même plus sourire sincèrement ; et être encore emprisonnée financièrement parce que sa paie est le strict minimum pour payer son taxi et survivre. De vous à moi , croyez vous que cela soit faisable ? Et ce n’est pas tout ,de l’autre coté cette personne doit faire face à la mauvaise ambiance entre collègues car affligés ils ont perdu leur humanité et vivent dans un état de nature inconcevable.

3) Les jeunes ne connaissent plus la LOI DE L’HONNEUR

Cette loi se résume à cette phrase vulgaire : « si quelqu’un te dépasse ,porte son sac » L’on observe aujourd’hui un sourd conflit intergénérationnel qui amène les jeunes à ne plus se soumettre à une autorité placée au dessus de leurs tetes. Est-ce un problème de l’éducation 2.0 ? Est-ce parce que les ainés ont mal négocié leur respect ? Dans tout les cas , c’est une véritable réalité aujourd’hui qui disqualifie beaucoup de jeunes en entreprise car celle-ci obéit à une  hiérarchie bien definie.

4) Il n’y a pas de préparation réelle au monde professionnel

La plupart des diplômés d’écoles ne savent pas  quoi faire lorsqu’un leur confit un poste de responsabilité dans une entreprise  tellement les formations théoriques reçues ne sont pas adaptées. Une chose est de trouver un emploi et une autre est de pouvoir le garder , il faudrait vraiment que le système éducatif en place dans les centres de formations soit revu pour faciliter l’intégration professionnelle de leurs apprenants.

5) Un vaste mouvement d’émancipation jeune se met en place  

Des sujets qui étaient auparavant tabous sont entrain d’être vulgarisés ; à l’exemple de L’entrepreneuriat , le développement personnel , la liberté financière ,…..etc . De plus en plus , des forums se multiplient pour prêcher la nouvelle évangile comme une solution absolue à toutes les difficultés rencontrées dans le monde de l’emploi.  Les jeunes tout excités et enflammés , s’empressent de quitter  les entreprises  pour migrer vers l’auto-emploi.

La liste des causes pouvant expliquer le départ précoce des jeunes dans les entreprises étant non exhaustive , je vais m’arrêter là. Être employé n’est pas la chose la plus aisée qui soit mais être employeur ne l’est pas non plus. il est juste important qu’il y est une bonne compréhension entre les deux parties prenantes car tant les entreprises ont besoin des talents , les talents ont besoin des plateformes d’expressions.

Voici les 05 raisons pour lesquelles votre vie n`évolue pas dans le sens souhaité

 « …quoique tu fasses, tu dois continuer à avancer ! » Martin Luther King

Le changement a toujours fasciné l’Homme, peu importe d’où celui-ci vient et qui il est. Avant d’évoquer les raisons que nous brandissons chaque jour pour justifier notre situation , il est important de rappeler que la nature humaine est complexe et cela rend parfois impossible la compréhension des mobiles de ses actes. L’Homme est d’un potentiel infini, mais ce potentiel n’est pas seulement utilisé à des fins positives. mais aussi pour justifier son immobilité dans une situation.  Nous en dénombrons plusieurs raisons mais nous parlerons des  cinq (05) principales :

1) La peur

IMG_20180620_193349_269

C’est un sentiment normal dans certaines situations. Elle est l’une des sensations les plus fortes et décisives dont nous disposons. La peur de l’échec mais aussi celle de l’inconnu. parfois  combiné à un autre sentiment sont les arguments avancés par plusieurs pour expliquer leur statisme.

La peur de l’échec est cette projection du ressentiment que l’on aura en cas d’absence du résultat escompté. Ici le regard des autres et le jugement de la société y sont pour beaucoup. On parlera en d’autre terme de la peur du rejet de la personne par son entourage.

La peur de l’inconnu vient à la suite ou presque au même moment que la précédente, mais elle découle simplement du fait que la personne ne maitrise pas ce dans quoi elle va s’engager. Elle est tout à fait naturelle et chaque personne a vécu et vit cette situation à un moment donné de sa vie.

2) Le faux confort

IMG_20180620_184345_012

Il est un confort aussi vrai que quand on est dans un fauteuil dans une de ses positions bizarres mais agréable (hihihi). La fausseté se trouve dans le fait que l’on arrive à se convaincre que la situation actuelle est plus que satisfaisante. Les partisans de la prudence diront qu’il n’est pas toujours prudent de vouloir avancer et ce à l’aveuglette. Ce faux confort est une résultante de la peur de l’inconnu ou du nouveau. L’on est dans une posture peu agréable sachant que la décision de changer peut conduire à un certain regret.

3) La mauvaise influence

IMG_20180620_184504_746

Il s’agit ici de votre entourage et principalement des personnes qui vous servent de guide. Chaque personne se construit en référence à telle ou telle autre. La mauvaise influence se caractérise par le fait que les personnes ressources n’accompagne pas convenablement leur mentoré que vous êtes. dans certains cas , un sentiment de jalousie peut naitre au sein de votre communauté sans que vous en ayez conscience. ce sentiment amènera donc les personnes qui ont une quelconque influence sur vous à modifier leur comportement à votre égard et à vous prodiguer des conseils ambigus sur le court , moyen et long terme.

4) Le manque de confiance en soi

IMG_20180620_184316_453

C’est un véritable problème qui pourrait constituer à lui seul un sujet de débat. Ce virus ne connait pas de limite. Il se caractérise par un doute absolu sur votre capacité à réaliser votre désir. vous vous retrouvez dans une sorte d’abime et n’ayant pas solution , le sentiment qui  vous domine à ce moment est celui d’incapacité et de faiblesse.

5) Le manque de moyens 

IMG_20180620_184242_291

Les moyens ici peuvent être  d’ordre matériels mais aussi financiers (l’argent , l’argent et encore l’argent). beaucoup d’entre vous diront qu’ il est essentiellement question de ces moyens car le financier achète le matériel.  Il devient donc trop  facile pour chacun d’imputer son manque de volonté à l’absence des moyens pour concrétiser telle ou telle autre chose.

Identifier les raisons d’un phénomène qui touche tout le monde conduit à modeler une réponse ou une solution. Si vous vous reconnaissez (ou un proche) dans l’une de ces raisons (ou même par curiosité), rendez-vous pour la seconde partie de notre article qui sera consacré aux solutions pour enfin quitter le statut quo

rédigé par Joé Dez.

L’histoire du garçon au sale caractère

Il était une fois, un garçon avait un sale caractère. son père lui donna son sachet de clous et lui dit d’en planter dans la barrière du jardin chaque fois qu’il perdrait patience et se disputerais avec quelqu’un.

Le premier jour il en planta 37 dans la barrière, les semaines suivantes il apprit à se contrôler et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour. IL avait découvert que c’était plus facile de se contrôler que de planter des clous.

Finalement arriva un jour ou il ne planta rien dans la barrière, alors il alla voir son père et lui dit que pour ce jour il n’avait planté aucun clou. Son père lui dit alors d’enlever chaque clou de la barrière pour chaque jour ou il n’aurait pas perdu patience.

Les jours passèrent et finalement le garçon alla dire à son père qu’il avait enlevé tout les clous de la barrière. le père  conduisit le fils devant la barrière et lui dit « mon fils tu t’es bien comporté mais regarde tout les trous qu’il y’a dans la barrière, elle ne sera plus jamais comme avant, quand tu te dispute avec quelqu’un et que tu lui dis quelque chose de méchant cette personne est approximativement dans cet état ».

Tu peux planter un couteau dans un homme et âpres le lui retirer, mais il restera toujours une blessure , peu importe combien de fois tu t’excuseras la blessure resteras.

Une blessure verbale fait aussi mal qu’une blessure physique, vos relations sont précieuses et je sais que vous  n’avez surtout pas envie de les fragiliser. Mais comment faire vu qu’il a des vérités choquantes qui doivent et  méritent d’être dites ?

Je vous propose la règle des 2/1 , elle explique  que si vous critiquez directement une personne , celle-ci se renfermera comme une huitre pour se protéger et prendra votre remarque comme une attaque personnelle , le préalable est donc de faire deux (02)  remarques positives ou deux (02)  compliments et ensuite de faire la remarque/critique.

Ces deux compliments vont ouvrir les oreilles de votre interlocuteur et le mettre dans une disposition positive. Du coup votre remarque sera prise comme une incitation à s’améliorer et non comme une critique stérile.

Appliquez cette astuce et n’oubliez pas de revenir partager votre expérience avec nous !

La loi Karmique : un élément important dans la prise de décision

Lorsque l’on atteint un certain age , l’on est appelé à prendre des responsabilité  ce qui renvoi également à dire que vous devez prendre vos propres décisions. Ces décisions pourront améliorer ou détériorer votre avenir en fonctions des circonstances et des facteurs en jeu. Évidemment , vous voulez certainement faire ce qu’il faut comme il le faut et au moment ou il le faut c’est pour vous aider dans cette démarche qu’aujourd’hui nous étudierons la loi du karma ou de cause à effet

1) Qu’est-ce que la loi du karma ?

cette loi représente l’action et la conséquence de l’action .Elle vous rappelle donc l’expression« nous récoltons ce que nous avons semé » et Le principe du karma énonce qu’un acte va nécessairement engendrer un autre événement qui en est la conséquence logique. Il existe dès lors entre l’acte initial et l’événement ultérieur un caractère de nécessité qui confère au principe du karma la force d’une véritable loi scientifique.

On voit ainsi que le karma fonctionne de façon imparable, inévitable En d’autres termes, le karma est inéluctable et il est impossible pour l’homme d’échapper aux conséquences de ses actes. Il en résulte qu’un acte lointain, éloigné même de plusieurs décennies et dont nous aurions perdu jusqu’au souvenir, ne va pas nous oublier. Nous serons nécessairement confrontés à ses conséquences

2) Pourquoi  avoir conscience de cette loi est important pour vous?

  • Elle vous aide à poser le maximum de bonnes actions possible
  • Elle vous aide à prendre les décisions les plus bénéfiques pour vous et votre entourage tout en se souciant de votre avenir.
  • Elle vous aide a devenir la meilleure version de vous-même car vous comprenez que faire du mal à autrui c’est le faire à vous mème et vis versa pour le bien.

3) Comment prendre les bonnes décisions ?

Pour y parvenir, appliquez ceci :

  • Savoir que le meilleur moyen de préparer le futur est d’être totalement conscient du présent donc, à chaque instant vous devez être le témoin de vos choix. Par votre seule observation, ceux-ci seront portés à  l’attention de votre conscience.
  • Avant de prendre une décision, vous devez vous posez deux question : quelles sont les conséquences du choix que je suis en train de faire ? et apportera-t-il bonheur et satisfaction, à moi-même comme à ceux qui en seront affectés ?
  • Savoir demander à son cœur de guider vos pas lorsque vous prenez une décision importante à travers ses messages de confort (si un choix vous apporte du confort abonnez- vous à ce choix) et d’inconfort (si un choix vous donne une sensation d’inconfort faites une pause et regarder les conséquences de votre choix à l’aide de votre regard intérieur) cela vous permettra de faire spontanément les choix justes pour vous et autrui.

La loi karmique est l’une des lois que vous pouvez décider d’utiliser en votre faveur pour vous garantir le futur que vous désirez avoir , tachez d’en tenir compte à chaque instant de votre vie .