C’est maintenant ou jamais , N’attendez plus !

«Je dois apprendre mathématique demain pour la composition  de la semaine prochaine  » me dit une camarade de classe qui n’étais en train de rien faire. Moi je répondis « pourquoi ne pas le faire maintenant ? » Et là, elle mit le mot piège dans sa réponse  « juste comme ça, c’est la paresse» répondit-elle. Pour la plupart  d’entre vous  moi y compris, on a tendance à vouloir tout repousser au lendemain, il n’y a pas de mal à cela au contraire c’est normal et naturel parce que la nature humaine est très paresseuse à la base. Votre mission est de mener une lutte acharnée contre celle-ci.

Lorsque l’on parle d’action ou alors lorsque l’on vous demande de passer à l’action, il est important que vous ne mettez pas de restriction par rapport au domaine, ni au lieu car vous pouvez agir partout et à n’importe quel moment, il suffit de le décider.et le vouloir.

  • Pourquoi agir?

 L’action est la preuve de votre existence, une démonstration de votre gout à la vie et de votre enthousiasme. Pour les personnes de réussite que vous êtes, passer à l’action est une obligation. L’action vous permet d’affirmer votre personnalité,  pénétrer les masses, vous arracher de la somnolence, de marcher vers la fortune, le bonheur et le devoir.

  • Pourquoi le faire maintenant non demain ?

Passer à l’action c’est libérer ce que vous avez à l’intérieur de vous.  Ce qui revient à dire que c’est l’idée pensée que l’on met en pratique; plus vous reportez votre temps d’action, plus vous réduisez l’énergie ou encore l’impact de l’action. Le temps est la denrée la plus rare qui existe sur cette terre, les plaintes concernant le manque de temps pour agir au quotidien sont légion.  Alors, pas question de laisser une minute passer sans rien faire. Vous avez quelque chose à faire, faites- le maintenant .

Très  souvent on note quelques difficultés qui vous empêche d’agir ; vous devez  absolument vous affranchir  de toutes ces chaines pour  être une personne accomplie, épanouie et libre. Voici quelques-unes des difficultés les plus récurrentes :

  • la paresse: ne plus le prononcer au quotidien c’est déjà un pas pour y faire face .
  •  l’environnement : si vous avez l’habitude de faire trop attention à ce que les gens disent ou pensent de vous , vous avez tout le temps peur d’être critiqué , vous attendez toujours l’encouragement de vos proches , c’est clair que vous ne ferez jamais rien .
  • le manque de confiance en soi : ceci est la cause  de votre doutes et de votre pessimisme.. Pour y remédier considérez  que c’est une partie de plaisir ou l’important c’est de s’amuser.
  • absence  de stimulation : il faut parfois  un repère, une personne ou un fait qui vous pousse à réagir. Si tel est votre problème, cherchez- en ce repère,  cette personne ou ce fait. La certitude c’est qu’il/elle est là, tout autour de vous.
  •  le fait d’avoir un moyen échappatoire : les seules fois où l’on se jette  à l’eau et  se fait vraiment violence, c’est lorsque celui-ci  s’impose à nous face à un cas précis.  Si tel est votre obstacle, imposez-vous cette option en y impliquant toute votre volonté.
  • la timidité: le contact permanent avec les gens vous aidera à mettre fin à ce problème. optez pour une vie associative extravertie.
  • la peur : c’est tout à fait naturel , pour surmonter cela travaillez la confiance en vous mentionné plus haut .
  • l’âge : vous pouvez vous sentir trop jeune ou  trop vieux pour agir. l’âge ne devrait pas être un frein. il n’y a pas de décret qui réglemente les âges des personnes qui doivent passer à l’action ce qui compte c’est votre capacité à e faire .

Si vous avez d’autres freins pour agir ou d’autres astuces pour le faire, mettez les commentaires. Dans la mesure où vous aimerez que l’on en discute, contactez-moi par e-mail.

Si vous ne mangez pas la vie à pleine dents elle vous mangera

A Très Vite !

 

mon avenir – mon choix

il y’a de cela quelques années j’étais en congés chez un oncle . A l’accoutumé ,j’aidais son dernier né de 6 ans à prendre son bain chaque matin. Ce petit garçon  était toujours tout silencieux pendant sa toilette et je me souviens que je lui faisais constamment des chatouilles sur le ventre pour qu’il réagisse.

ce matin là c’était spécial , on aurait dit que les anges lui avait annoncè une nouvelle pendant son sommeil. L’enfant était d’une gaité et d’une agilité inhabituelle , il s’amusait  avec l’eau recueilli dans un sceau pour le baigner tout en chantonnant une mélodie de ses bandes dessinées favoris. Quant à moi ,  j’étais concentrè à deux ou trois choses avant de le retrouver au toilette  et soudain je l’entendis dire : « tata quand je serai plus grand je serai pilote » toute surprise et contente , je me dirigea vers lui en répondant  «ah ouais! en es-tu sure ? » ; l’enfant rétorqua avec  enthousiasme et assurance  «OUI , quand je grandirai je conduirai des avions ».

Cet enfant venait ainsi de marquer un point à mes yeux , parce que si jeune il opérait   un choix de carrière qui impacterait son futur , mais aussi parce qu’il utilisait bien les mots français. Vous êtes d’accord avec moi que parler de pilote à  6 ans tout en sachant que cela veut dire conducteur d’avion est très impressionnant. Certes  il l’avait sans doute capté à la télévision, mais cela restait quand même une marque d’intelligence de sa par parce  qu’il  l’avait employé à sa place.

Bien-sur après mon choc émotionnel , je me calma et je me mis à l’encourager  comme ferai n’importe quelle grande sœur.  Peu à peu  , il faisait part de son choix a son entourage et celui ci recevait de plus en plus les encouragements . Aujourd’hui mon petit neveu est en classe de cinquième dans un collège de la place  mais ses objectifs sont les mêmes. Il sait déjà qu’après l’obtention de son brevet il devra aller au lycée technique pour pouvoir réaliser son rêve .

C’est fou de remarquer que les enfants ont des facilités à faire des choix  et à prendre les décisions. Comparativement aux adultes et aux adolescent(e)s , les enfants savent qu’il faut prendre le contrôle  et ils le font spontanément. .Chez les plus grands ,  on observera tout le autre chose ;  ils savent aussi qu’il faut prendre le contrôle  , mais  ils  se laissent manipuler par l’environnement , ils  ont peur de ne pas y arriver ou alors de se tromper , ils  attendent que les autres leurs disent ce qui est bien pour eux .

Que voulez vous être demain ? Comment est ce que vous voulez que les gens vous perçoivent dans cinq ans ? Quel statut matrimonial souhaiterez- vous avoir d’ici peu ? …. Ce sont des exemples  de questions que vous pouvez vous poser, y répondre avec exactitude et faire le choix des à pressent. A tout les niveaux de la vie , dans tout les domaines , il y’a un choix à faire.  Votre avenir ne sera que la résultante de l’ensemble de vos choix. . Si dans quelques années vous n’êtes pas très satisfait de votre vie alors c’est clair que les choix ont été mal fait  ; si  au contraire vous en êtes satisfait alors vos choix ont été pensé et bien mûri.

Comment faire le  bon choix ? C’est la  question qui revient à plusieurs reprises.  Je dirai qu’il n’y a pas de mauvais choix  parce qu’à chaque choix opéré on apprend de nouvelles choses . Mais l’on parlera de choix inadapté dans la mesure ou il vous permet  pas d’atteindre les objectifs fixés . Pour faire un choix ,il faut suivre quelques petites astuces que je vais énumérer de façon chronologique :

1) Identifier le problème à résoudre ou l’objectif à atteindre

Il n’y a pas de choix ex-nihilo, donc avant de choisir il faut savoir pourquoi on le fait . Cela vous aidera à être plus objectif et plus méthodique.

2) Identifier le champ des possibles

Le champ des possibles ici représente les différentes possibilités qui s’offrent à vous.  Il faut bien connaitre toutes les éventualités avant de choisir de peur d’avoir les regrets  et de vouloir recommencer  après . Surtout que vous n’avez  qu’une seule chance . D’aucun vous dirons  que vous avez une autre chance mais cela sera  juste pour la forme parce que les décisions prises plus haut resteront toujours.

3) Établir sur une échelle de valeur vos priorités

Comme je disais plus haut tout les choix sont bons , du coup face à plusieurs options vous serez toujours séduite par l’ensemble. Seules vos priorités vous permettrons de faire les éliminations progressives des options ..

4) Faire le choix d’une option

Ah oui , pas de gourmandise ! Vous n’avez droit qu’a une option  parmi toutes cette multitude.

Après avoir suivi les étapes préalablement citées  , vous êtes  apte à faire le choix qui vous conviens . Allez- y sans crainte et assumez tous les aléas .

Nous pouvons donc dire que la vie est  généreuse  , voir mème excessivement généreuse  car elle vous laisse toujours le choix.  A chaque instant , vous êtes face à plusieurs options et vous  êtes libre de choisir celle qui vous convient le mieux ; c’est à  vous d’en faire bon usage  et domptez la vie. N’hésitez surtout pas à choisir , encore et encore car la nature est au service de vos choix .

A Très Vite !