Productivité : 10 choses qui détournent votre attention et les solutions pour y remédier

De nos jours , les plaintes concernant le manque de temps sont grandissantes. C’est sans doute la raison pour laquelle les notions de productivité et efficacité se sont vulgarisées. En effet, plusieurs personnes développent au quotidien des astuces pour s’améliorer dans ces domaines. Mais, l’on se rend compte avec un peu de recul que ces stratégies ne connaissent pas toujours un grand succès car il y’a un problème de fond qui est reste inexploré, c’est celui du manque de concentration.

La  concentration est une action qui consiste à maintenir sa pensée figée sur un sujet au bout d’une période déterminée. Combien de temps arrivez-vous à vous concentrer ? 10 minutes ? 30 minutes ? 1 heure ? Mentionnez-le en commentaires au bas de l’article, ça sera un plaisir pour moi de vous lire.

Quant à moi, je parviens à rester concentrée pendant deux heures de temps et plus. Mais je peux vous assurer que ceci est le fruit d’un long processus. J’ai dû développer certaines attitudes qui m’ont permis de passer de 15 min à 2 heures. Oui il y’a de cela deux ans, je n’arrivais pas à maintenir ma pensée fixe sur une action / un sujet plus de 15 min.

Généralement , les sources de distractions sont beaucoup plus proche sinon ne l’imagine. Nous allons explorer ensemble, une liste des choses qui détournent votre attention sans que vous n’en preniez conscience.

1) Les notifications téléphoniques

C’est fait exprès qu’il soit le premier de la liste ( lol ). Les études ont révélé que les millénials (personnes âgées entre 16 et 30 ans)  passent en moyenne 3,4 heures par jour devant l’écran de leur téléphone.

Honnêtement .moi j’étais au dessus de cette moyenne avant 😂😂😂

Il suffit que votre téléphone signale l’arrivée d’un message, qu’une application signale une mise à jour disponible ,pour que vous abandonnez ce que vous étiez en train de faire. Que dire alors des appels de longue durée? On a toujours une personne dans notre répertoire qui surfe abusivement sur les offres promotionnelles, qui est toujours disponible (genre on se demande même quand elle boss) et qui peut nous maintenir au bout du fil pendant 60 min dans des discussions saugrenues ( seigneeeeuuuur😥). Du coup après les 1h que vous venez de perdre au téléphone, il faut ajouter au moins 1h30 de perdu car il va falloir digérer les maux de tête et la  fatigue émotionnelle qu’elle vous aura causée, ensuite essayer de vous concentrer à nouveau..

Une ébauche de solution à ce problème ?

  •  Pour un début éteignez votre téléphone pour travailler ou mettez le hors de votre portée pendant la période de travail.
  • Si vous ne pouvez pas vous en détachez, supprimez la sonnerie des notifications, arrêtez la connexion et  mettez votre téléphone sous « mode avion ».
  • Définissez des petits challenges personnels du genre : je vais faire une heure sans toucher mon téléphone et tenez-vous en. Au début ça sera difficile mais augmentez la dose progressivement jusqu’à ce que vous sentez que vous n’en êtes plus accros.
  • Évitez au maximum les appels téléphoniques de longue durée qui n’étaient pas prévu. Saviez-vous qu’on peut prendre rendez-vous avec une personne pour ce genre d’appel ?

2) Les médias sociaux

Le deuxième de la liste, ahahahahah C’est parce qu’il était ma 2e drogue. Si il y’a un truc que je n’ai jamais compris avec ces medias sociaux, c’est qu’il y’a toujours un SCOOP pour vous maintenir en haleine. Vous aurez toujours envie d’en savoir un peu plus, de lire plus de commentaires et regarder le dernier like (si vous êtes un utilisateur passif)…etc  Si vous êtes un utilisateur actif, vous serez à la limite obsédée par vos statistiques. Qui a visité mon profil ? Il vient faire quoi sur mon profil ? Bref à vous encombrez la tête des inutilités.

(c) Unplash

Comment faire le sevrage des Réseaux sociaux ?

  • Désinstaller toutes les applis de votre téléphone, je répète toutes les applis
  • Dites-vous que vous aurez accès aux plus essentiels sur votre PC, sachant que vous n’aurez pas toujours le temps de le faire.
  • Définissez un temps pendant lequel vous n’allez pas être connecté. Au bout de ce temps-là, vous pouvez soit prolongez la période, soit passez à une seconde étape.
  •  sélectionnez des RS les plus importants pour vous, Téléchargez- les à nouveau et définissez un temps de surf (max 2h / semaine) 

3) Les pop- up

Ce sont des petites fenêtres qui s’affichent sur votre interface lorsque vous êtes en train de naviguer. En fait, les moteurs de recherche ont un algorithme pour chacun de ses utilisateurs ce qui leur permet de faire apparaitre devant vous une offre qui correspond exactement à vos centres d’intérêt. Ne me demandez pas comment, je vous dirai que c’est LA TECHNOLOGIE 😂😂. Comment n’allez-vous donc pas vous laissè séduire et sortir complètement de ce que vous étiez en train de faire ?

(c) Unplash

Comment y remédier ?

  • Il y’a une option sur les sites et les applications qui permettent de bloquer l’apparition des Pop up. Nous y reviendrons dans un prochain article.

4) Les problèmes personnels

Apprenez à faire le vide dans votre esprit lorsque vous voulez travailler, c’est primordial ! Parfois ,vous êtes tellement débordé de problème que votre imagination ne peut se concentrer sur autre chose. C’est alors que assise devant votre ordinateur , Ce sont des idées totalement hors contexte qui défilent dans votre tête et vous vous voilà dans les vap’s pour au moins 1H de temps.

(c) Unplash

Pour réussir à canaliser vos pensées, vous pouvez écrire vos taches dans un bloc note ou un agenda et le relire dans un intervalle de temps régulier.

5) Les médias

Qu’il s’agisse de la presse, la télévision, la radio ou le cinéma, ils ont tous le même objectif , celui de vous DISTRAIRE.

La preuve, saviez vous qu’un média est rémunérè en fonction de son taux d’audience ? Plus vous êtes accros à leurs différents programmes, plus vous reduisez vos heures de travail et plus vous les aider à s’enrichir.

N.B : un programme média vous absorbe pendant que vous êtes en train de le regarder et apres que vous l’ayez fait, car il véhicule une émotion.

Comment s’en défaire ?

  • Mettez vous à l’abri de tout média, lorsque vous voulez travailler. Au risque d’être exposé aux nouvelles tragiques dont eux seuls ont le secre.
  • Définissez clairement les programmes que vous allez regarder (après tout, ils nous aident aussi à se cultiver)

6) La musique

J’en connais qui diront  » travailler en musique aide à déstresser  » ce qui est même très vrai. La musique est faite pour relaxer les méninges après une longue période de concentration et non l’inverse. Écouter la musique c’est s’évader. Chaque musique véhicule une émotion, une émotion est liée à une pensée ce qui signifie que lorsque vous mettez la musique, vous permettez ainsi à une pensée autre que celle de votre travail de s’immiscer dans votre esprit et de vous détournez.

(c) Unplash

7) Le bavardage

Les discussions qui ont lieu dans votre environnement de travail sur un sujet donné, sont susceptibles de vous intéresser voir même de vous inciter à partager votre opinion. Privilégiez les endroits calmes pour garantir une meilleure concentration.

8) La famine

Vous connaissez les signaux que nous envoie le ventre lorsqu’on a l’estomac est vide ? Des petits bourdonnements, des grondements sourds répétés qu’ils réussissent à coup sûr à nous déloger de notre poste de travail pour le satisfaire.

9) La fatigue

Lorsqu’on est fatigué on ne répond plus de rien ce qui est parfaitement compréhensible. Pensez à vous reposer quand vous en ressentez le besoin. Dormez suffisamment et alimentez-vous comme il se doit. Voir  l’article sur les règles pour avoir une alimentation saine. On ne peut pas forcer le corps humain à produire plus que ce qu’il ne peut faire.

(c) Unplash

10) L’insalubrité

Si vous travaillez dans une pièce poussiéreuse, ornée des toiles d’araignée et nid d’oiseau , le bruit des insectes qui y vivent ne tarderont pas àaltérer votre concentration. Veuillez à vivre dans un endroit propre et aéré où l’air et le soleil peuvent se mouvoir à leur guise.

Cet article vous a t-il aidé ? N’hésitez pas à le partager avec vos proches.


L’impact des réseaux sociaux sur nos relations interpersonnelles (part 1)

Thomas D’Assembourg, Dans son Livre CESSEZ D’ÊTRE GENTIL SOYEZ VRAI, nous dit qu’il est difficile pour l’esprit de l’homme d’observer une situation et ne pas la juger, sans état  d’âme avec la froideur en analysant les faits tels quels, sans pour autant émettre une contre idée qui nous plonge dans une dualité conflictuelle quasi immédiate.(Lisez ceci 03 fois et médite  avant de continuer)

Aujourd’hui, à l’heure des réseaux sociaux, la qualité de nos relations dépend de la dynamique de notre implication sur la toile. En effet, garder des relations saines de nos jours demande beaucoup de tacts, beaucoup d’investissement, tellement la génération Y encore appelé génération androïde s’est laissée conquérir par la puissance des réseaux sociaux.

Développer son capital sympathie, Communiquer une image d’expert,  se positionner telle une référence dans son domaine sont quelques-unes des raisons qui conduisent les internautes à une aliénation. On se rend réellement compte  du caractère manipulable et influençable de l’esprit de l’homme. Les conséquences de cette perception sont parfois un couteau à double tranchant : Encouragement, encensement  et Félicitation pour certains puis Jalousie, aigreur et méchanceté pour les esprits  bas.

La qualité de nos relations est aujourd’hui un défi au quotidien tellement les  amitiés  se brisent et  se forment en un clic. Sont-elles de fausses amitiés, de vraies, des intéressées ? Là n’est plus la question, l’heure est au nombre de followers, de commentaires et de like qu’on peut au bas de notre publication.

Toutes les sensations qu’on ressentait auparavant, l’intimité et la complicité qui se partageaient au sein d’une amitié sont aujourd’hui en voie de disparition pour ne pas dire ont même complétement disparu. Vous me demanderez comment ? Je m’en vais donc vous donner quelques exemples tirés de mes observations :

  • une personne lamda avec laquelle vous partagez une amitié virtuelle se décide à créer un groupe pour promouvoir un produit/une idéologie quelconque, vous y ajoute sans votre consentement. Au bout de quelques instants vous vous en rendez compte et décidez de quitter le groupe puisqu’il ne correspond ni à vos valeurs, ni à vos centres d’intérêts actuels. rassurez-vous dès cet instant votre relation prend un coup dans la vraie vie,vous risquez vous rencontrer sans échanger une salutation parfois même vous séparer définitivement
  • vous décidez de vous retrouver entre ami(e)s un soir, lors de la rencontre vous pensez être trois (03) or en réalité vous êtes plus de 2000 personnes car chacun à son téléphone ergotant à répondre à des dangereuses conversations où à faire des photos/vidéos à transmettre instantanément sur un réseau social. Après 2heures passées ensemble (Et là je suis gentil car est ce que vous étiez ensemble ?), cette émotion d’antan des personnes qui se retrouvent ne prendra pas forme.

12b18320fc44eeb1e445bcd776eed181

Les réseaux sociaux ont obtenu plus que des photos et des informations personnelles, ils ont l’âme des gens. Comment expliquez-vous que l’humanité d’une personne se considère au travers d’un clic, parce qu’il aurait soutenu telle ou telle cause virtuellement. Qu’en est-il des causes et des objectifs de la personne ? Comment arrive-t-on à en vouloir à quelqu’un parce qu’il ne nous a pas répondu en Inbox ou parce qu’il tarde à répondre ? S’il tarde à répondre la suggestion c’est qu’il me respectueusement, il ne me considère pas (Sorcellerie, est-il obligé de répondre ? et s’il était en déplacement, et s’il était sur une moto, et s’il n’avait  pas vu ? Mon ami répand toi).

f0852048495d056fcf6789dec2b27f29

Pareillement, sur  Whatsapp on assiste à la même alchimie des émotions. Cette couleur bleue qui symbolisait la joie du ciel et la beauté est devenue quelque chose de dangereux. Vous avez  envoyé un message à quelqu’un de peu qu’il/elle soit occupé pour vous répondre vous êtes rempli de sentiment négatif. Il est plus qu’impératif de  vaincre cette subjectivité de l’âme.

 La perception que notre entourage se fait de nous est tributaire de la ligne éditoriale que prendront notre page,  nos partages, nos publications, nos pages aimés, les évènements auxquels on s’intéresse et des personnes que l’on souhaite attirer à soi. Mais au final,  comment établir une bonne influence sur notre cible afin d’éviter les écueils cités plus haut ? Je répondrais à cette question dans la deuxième partie, si vous n’êtes pas encore abonné à ce blog faites-le gratuitement dès maintenant pour recevoir mes prochaines chroniques directement dans votre boite e-mail.

Rédigé par Brice Axel SAMBOU