L’ART DE S’ORGANISER

« Comment fais-tu pour gérer tout à la fois ? »

Cette question que beaucoup de personnes posent à leur « super ami(e) ». S’organiser est une des choses qui impacte directement sur la personne. Décider de s’organiser est un premier pas vers le développement et l’optimisation des capacités personnelles.

L’organisation, littéralement est une construction selon des règles bien déterminées  permettant d’atteindre un but. Chaque personne (enfin presque J ) a à un moment donné de sa vie, voulu être aussi organisé que tel(le) ou tel(le) ami(e). Le problème est que l’on ne connait pas vraiment comment s’y prendre.

Être organisé revient à être un artiste, avec ses moyens et ses règles. L’organisation repose sur quelques principes simples mais importantes, peu importe la personne qui s’y intéresse.

1)  la volonté

LA VOLONTE

Il est peut-être inutile de le rappeler mais la volonté est la base de toute chose. Nul  ne saurait contraindre une personne à faire quelque chose et espérer que celle-ci fonctionne à merveille. Le fait de vouloir s’organiser est le premier et grand pas dans ce sens. Napoléon HILL le rappelle bien quand il écrit :

« celui qui désire profondément une chose est sûr de gagner ».

L’on doit scruter au fond de lui et trouver ce désir de s’organiser.

2)  La to-do-list

LA TO DO LIST

C’est la liste des choses que l’on veut faire. Elle n’a pas de limite et peut contenir toute sorte de tâche  allant du réveil au rendez-vous d’affaire en passant par le coup de fil pour confirmer sa commande. Tout peut entrer dans la liste à la seule condition de trouver un créneau pour chaque tache. C’est une sorte d’agenda qui peut s’étendre soit sur une journée, soit sur une période plus longue. Le mieux serait de limiter cela à une journée et ainsi avoir la maitrise des tâches.

3)  La rigueur

RIGEUR

Ici le terme doit être pris au premier degré mais aussi au second degré. Premièrement il faudra s’assurer que toutes les taches correspondent à une plage horaire bien fixée. Dans un second temps, il serait sage de ne programmer que les taches réalisables et surtout par priorité. La priorité doit tenir compte du but que l’on s’est fixé. Les grandes priorités englobent les petites et le tout doit permettre l’atteinte de  l’objectif.

4)  Éviter l’excès

EVITER LES EXCES

C’est ici que la rigueur trouve sa limite. Le cerveau humain est en constante modification. Il suffit de lui donner l’habitude et il va s’adapter. C’est pour dire qu’il ne faut pas vouloir tout faire en une seule fois. La pratique régulière fera que la capacité augmente progressivement. .

Le but est de s’organiser et arriver à avancer dans ses quêtes personnelles, pas de devenir une machine. Soyez des artistes, amusez-vous et développez votre personne  !

Rédigé par Joé Désiré

mon avenir – mon choix

il y’a de cela quelques années j’étais en congés chez un oncle . A l’accoutumé ,j’aidais son dernier né de 6 ans à prendre son bain chaque matin. Ce petit garçon  était toujours tout silencieux pendant sa toilette et je me souviens que je lui faisais constamment des chatouilles sur le ventre pour qu’il réagisse.

ce matin là c’était spécial , on aurait dit que les anges lui avait annoncè une nouvelle pendant son sommeil. L’enfant était d’une gaité et d’une agilité inhabituelle , il s’amusait  avec l’eau recueilli dans un sceau pour le baigner tout en chantonnant une mélodie de ses bandes dessinées favoris. Quant à moi ,  j’étais concentrè à deux ou trois choses avant de le retrouver au toilette  et soudain je l’entendis dire : « tata quand je serai plus grand je serai pilote » toute surprise et contente , je me dirigea vers lui en répondant  «ah ouais! en es-tu sure ? » ; l’enfant rétorqua avec  enthousiasme et assurance  «OUI , quand je grandirai je conduirai des avions ».

Cet enfant venait ainsi de marquer un point à mes yeux , parce que si jeune il opérait   un choix de carrière qui impacterait son futur , mais aussi parce qu’il utilisait bien les mots français. Vous êtes d’accord avec moi que parler de pilote à  6 ans tout en sachant que cela veut dire conducteur d’avion est très impressionnant. Certes  il l’avait sans doute capté à la télévision, mais cela restait quand même une marque d’intelligence de sa par parce  qu’il  l’avait employé à sa place.

Bien-sur après mon choc émotionnel , je me calma et je me mis à l’encourager  comme ferai n’importe quelle grande sœur.  Peu à peu  , il faisait part de son choix a son entourage et celui ci recevait de plus en plus les encouragements . Aujourd’hui mon petit neveu est en classe de cinquième dans un collège de la place  mais ses objectifs sont les mêmes. Il sait déjà qu’après l’obtention de son brevet il devra aller au lycée technique pour pouvoir réaliser son rêve .

C’est fou de remarquer que les enfants ont des facilités à faire des choix  et à prendre les décisions. Comparativement aux adultes et aux adolescent(e)s , les enfants savent qu’il faut prendre le contrôle  et ils le font spontanément. .Chez les plus grands ,  on observera tout le autre chose ;  ils savent aussi qu’il faut prendre le contrôle  , mais  ils  se laissent manipuler par l’environnement , ils  ont peur de ne pas y arriver ou alors de se tromper , ils  attendent que les autres leurs disent ce qui est bien pour eux .

Que voulez vous être demain ? Comment est ce que vous voulez que les gens vous perçoivent dans cinq ans ? Quel statut matrimonial souhaiterez- vous avoir d’ici peu ? …. Ce sont des exemples  de questions que vous pouvez vous poser, y répondre avec exactitude et faire le choix des à pressent. A tout les niveaux de la vie , dans tout les domaines , il y’a un choix à faire.  Votre avenir ne sera que la résultante de l’ensemble de vos choix. . Si dans quelques années vous n’êtes pas très satisfait de votre vie alors c’est clair que les choix ont été mal fait  ; si  au contraire vous en êtes satisfait alors vos choix ont été pensé et bien mûri.

Comment faire le  bon choix ? C’est la  question qui revient à plusieurs reprises.  Je dirai qu’il n’y a pas de mauvais choix  parce qu’à chaque choix opéré on apprend de nouvelles choses . Mais l’on parlera de choix inadapté dans la mesure ou il vous permet  pas d’atteindre les objectifs fixés . Pour faire un choix ,il faut suivre quelques petites astuces que je vais énumérer de façon chronologique :

1) Identifier le problème à résoudre ou l’objectif à atteindre

Il n’y a pas de choix ex-nihilo, donc avant de choisir il faut savoir pourquoi on le fait . Cela vous aidera à être plus objectif et plus méthodique.

2) Identifier le champ des possibles

Le champ des possibles ici représente les différentes possibilités qui s’offrent à vous.  Il faut bien connaitre toutes les éventualités avant de choisir de peur d’avoir les regrets  et de vouloir recommencer  après . Surtout que vous n’avez  qu’une seule chance . D’aucun vous dirons  que vous avez une autre chance mais cela sera  juste pour la forme parce que les décisions prises plus haut resteront toujours.

3) Établir sur une échelle de valeur vos priorités

Comme je disais plus haut tout les choix sont bons , du coup face à plusieurs options vous serez toujours séduite par l’ensemble. Seules vos priorités vous permettrons de faire les éliminations progressives des options ..

4) Faire le choix d’une option

Ah oui , pas de gourmandise ! Vous n’avez droit qu’a une option  parmi toutes cette multitude.

Après avoir suivi les étapes préalablement citées  , vous êtes  apte à faire le choix qui vous conviens . Allez- y sans crainte et assumez tous les aléas .

Nous pouvons donc dire que la vie est  généreuse  , voir mème excessivement généreuse  car elle vous laisse toujours le choix.  A chaque instant , vous êtes face à plusieurs options et vous  êtes libre de choisir celle qui vous convient le mieux ; c’est à  vous d’en faire bon usage  et domptez la vie. N’hésitez surtout pas à choisir , encore et encore car la nature est au service de vos choix .

A Très Vite !