Mesdemoiselles, voici les 06 choses à ne pas faire dans une relation amoureuse en construction

Février étant le mois de l’amour , j’ai osé pour la première fois dans ce blog parler des relations intimes ( filles et garçons). Tout d’abord j’aimerais préciser que je crois en l’amour véritable tel que décrit dans le livre de 1Corinthiens13 . Je crois qu’il existe pour chaque personne une autre partie d’elle qui la complète parfaitement. Je crois également que comme la vie ,une relation amoureuse est un jeu dont il faut connaitre les règles pour espérer en tirer pleinement profit. Il ne s’agit pas d’un jeu mathématique où 1 + 1 =2 , mais d’un jeu psychologique. Chaque sexe a un mode de fonctionnement , a une notice , a une psychologie qui lui est propre et le deal c’est de comprendre notre mode de fonctionnement et celui de notre partenaire

Soyez sans crainte , parler de psychologie n’est pas l’objet de cet article. Mes chéries aujourd’hui je suis là pour vous éviter de poser des actes qui vont jouer en votre défaveur si jamais vous souhaitez bâtir une relation solide où vous êtes épanouie au maximum. Toutefois , je pense qu’il est nécessaire de préciser que ce que je relève ici est un produit de mes observations personnelles qui peuvent bien entendu ne pas être objectives. Néanmoins, J’ai foi en ce que plus d’une fille se retrouveront dans les lignes qui suivent.

1) Être dépendante de votre partenaire

Ce premier conseil est valable même lorsque la relation aura des bases solides. Dépendance en mon sens englobe le financier et l’émotionnel. Plusieurs jeunes files à partir du moment où elles sont en relation , elles perdent leur faculté intellectuelle et deviennent des consommatrices ; c’est à dire qu’au moindre petit besoin, elles se retournent vers le producteur (le partenaire).

Le comble de l’histoire c’est que par la suite ,elles confondent la demande à l’exigence c’est à dire que lorsque l’homme n’est pas réactif , il est qualifié de tout les noms ( incapable, chiche, radin,villageois…) Ma chérie c’est ton père ?  Et puis même, même si c’était le cas ton père n’est pas obligé de satisfaire tout tes caprices..

La dépendance émotionnelle c’est lorsqu’une fille ne peut pas faire 30 minutes de conversation avec une personne sans mentionner sa relation amoureuse. il est compréhensible que votre amour pour lui soit débordante mais reprenez- vous et canalisez vos émotions pour qu’il n’en devienne pas le point de rotation.

2) Les preuves d’amour INUTILES !

je fais tout simplement référence aux choses comme Faire la cuisine et la lessive pour lui chaque Weekend. Les filles croient toujours qu’en se montrant laborieuse elles « cimentent leur place » comme on dit communément, mais ce que vous êtes en train de faire c’est de lui donner les privilèges d’un MARI alors qu’il n’est que le COPAIN.

L’autre pseudo preuve très répandue c’est le relai de la relation sur vos réseaux sociaux. Vous savez, rien de grand ne s’est jamais construit aux yeux du monde , communiquer abusivement sur votre relation ne fait que la fragiliser si déjà elle n’a pas encore de bases assez solides.

3) Vous relayer au second plan

Faites attention à ne pas devenir « des béni oui oui » parce que vous voulez faire plaisir à coucou. Du genre qu’il n’a même pas encore terminé la phrase que vous avez déjà dit oui ; ou que vous êtes tout le temps à vous contraindre à apprécier ce qu’il apprécie , à faire ce qu’il aime , à tuer vos envies….ETC.

Aimez -vous d’abord c’est à dire prenez soin de vous , faites -vous plaisir , soyez épanouie , soyez votre priorité ensuite créer un équilibre avec ses gouts pour que chacun se sente bien.

4 ) Essayez de changer votre partenaire

On dit en physique que les corps de même nature se repoussent mais cette théorie n’est malheureusement valable que pour la physique. Dans le cadre des relations humaines , votre entourage est constitué à 80% des personnes qui sont comme vous. Cela dit , votre partenaire est votre semblable.

Au lieu de gaspillez de l’énergie pour changer en lui ce que vous détestez chez vous , il serait préférable de commencer par travailler sur vous même et par la suite d’utiliser les pouvoirs que vous avez pour triomphez de cette situation. Je vous recommande de lire l’article sur le pouvoir des femmes et de regarder le film WAR ROOM pour être inspirée sur les stratégies à appliquer.. J’en ai moi mème tirée une grosse bouffée d’inspiration.

5) Lui courir Après

Je comprends que vous souhaitez avoir une relation sérieuse ,stable et solide mais ce n’est pas à vous de tout faire pour qu’elle soit ainsi. Soyez patiente et donnez le temps à votre partenaire de se manifester , de vous témoigner son AMOUR , son désir de construire avec vous. Si vous vous précipitez et entreprenez des actions la première , vous risquez de vous retrouver avec un homme qui est avec vous par compassion , par gratitude pour tout vos efforts et non par AMOUR.

6) Demandez l’avis des tiers sur votre relation

Cherchez à savoir ce qui X ou Y pense de votre relation signifie que vous n’avez pas confiance en votre relation ,c’est une preuve que vous ne croyez pas en sa consistance. On parle de relation IN-time et non de relation EX-time c’est à dire que vos doutes , vos inquiétudes , vous ne devez les partagez qu’avec votre partenaire pour que dans l’intimité vous essayez de trouver des solutions pour vous améliorer.

Demander conseil à un tiers revient également à dire que vous donnez à cette personne le droit de définir votre conduite au sein de la dite relation ce qui en soi n’est pas acceptable. Soyez mature , Soyez autonome et surtout RESPONSABLE de chaque acte que vous poserez.

Bon ,je vais m’arrêter là ! j’ai pris la peine dans le titre d’écrire « Mesdemoiselles » parce que je ne m’adresse pas aux Dames mais aux jeunes filles qui ont la vie en chantier comme la mienne ( lol). Aussi , je ne suis pas coach en relation sentimentale .Comme d’habitude c’est un échange entre vous et moi. Si vous n’êtes pas d’accord sur un point ou alors si vous souhaitez compléter la liste , je serai ravie de vous lire en commentaire.

Des Bisous !

Gérer le stress : 05 astuces pour y arriver

Le stress, ce mot qui fait peur et « stresse ». Certains diront comme à l’habitude dans le langage populaire : l’Africain ne connait pas le stress. Le stress est un trouble psychique et organique qui résulte d’un traumatisme. C’est donc le résultat d’un choc. Il faut que l’on sache à cette définition que ça peut arriver à tout le monde. La seule chose qui fait que ce mal soit méconnu et ignoré c’est la confusion que les gens font souvent au sujet du stress. Dans un contexte comme le nôtre, l’on a tendance à toujours minimiser certaines choses. Le stress fait malheureusement parti de ces choses.

« Gestion du stress » et non « lutte contre le stress ». Comme l’a dit Jean KRAKOWIECKI, on ne lutte pas contre le stress. On apprend soit à le prévenir (s’y préparer), soit à le gérer.

Étant une chose quotidienne qui peut arriver à n’importe qui (nous-mêmes ou un proche), nous avons fait une liste (non exhaustive) des choses à faire afin de bien gérer son stress.

1) La relaxation et la méditation

La relaxation est l’état où aucune pensée ne vient troubler le psychisme. C’est une méthode qui permet de détendre ses muscles périphériques et interne. Elle permet aussi d’atteindre un état de conscience modifiée et ainsi permettre une sorte d’évacuation mentale. Une relaxation avant une activité comme le sommeil permet d’augmenter la rentabilité de celle-ci.

Image1

La méditation ou prière pour d’autres religions permet d’atteindre le calme mental et d’avoir un bien-être psychique. Le bien-être psychique et mental conduit à celui physique. La méditation consiste en une concentration sur un point précis ou sur soi. Elle vise entre autre la paix intérieure ou l’apaisement mental.

2) Le sport, la danse et le yoga

Le sport est un ensemble d’exercices physiques et mentaux. Il permet d’aérer le cerveau, une bonne circulation sanguine et aussi une oxygénation fluide. Il permet d’améliorer la concentration et le développement de la confiance en soi. La pratique du sport fait travailler le système cardio-respiratoire et facilité l’évacuation de la tension nerveuse.

Image2

La danse est aussi une sorte de sport mais qui en plus contient une dose de préférence. Elle agit plus dans la prévention mais aide aussi d’une manière non négligeable à la gestion du stress. L’activité physique et les règles de synchronisation de la danse, alliés à l’épanouissement finale, sont des bons moyens de gestion du stress.

Le yoga, cet art qui combine calme mental et détente physique, conduit à une certaine connaissance de son corps et d’aboutir à une respiration complète. Certaines formes de Yoga conduise au bien-être mental et concerne le psychisme.

3) Les activités manuelles

Le jardinage, la cuisine, le bricolage et tant d’autres sont des activités qui permettent une certaine détente et l’amélioration de certaines qualités dont la concentration. La détente ici n’est pas à être prise au sens strict. Ces activités permettent de ne pas se focaliser sur soi, ses problèmes pour un laps de temps.

Image3

Pendant ces activités manuelles, le subconscient remplace le conscient dans la recherche d’éventuelles solutions. Cela a de bien d’être un moyen de gérer le stress mais aussi d’en profiter pour satisfaire une curiosité ou ses hobbies. Les activités manuelles permettent de réorienter le plein d’énergie résultant du stress.

4) Le sommeil et le pardon

Ne dit-on pas que le sommeil est réparateur ? Le stress étant un dysfonctionnement du corps, quoi de mieux qu’un bon sommeil pour récupérer. Le sommeil la récupération de l’énergie physique dépensée via l’évacuation des tensions accumulées. En plus, il permet aussi au cerveau de se ressourcer, de restructurer les souvenirs et faire le plein d’énergie pour la journée suivante.

Le manque de sommeil à plusieurs conséquences dont le manque de concentration. Cette dernière va accroitre le niveau de stress ou même le créer. La solution est donc d’avoir une bonne nuit afin de bien gérer son stress. De la qualité de notre nuit, dépendra celle de notre humeur et de la journée même.

Image4

Le pardon est le fait de tenir une offense ou une faute pour nulle et renoncer à punir les responsables. Le pardon est libérateur et toutes les religions le prône pour le développement spirituel. Le pardon est un acte capable de réduire les différents malaises de l’Homme. On dit souvent que celui qui est capable de le pratiquer, augmente l’estime de soi et l’espoir pour le futur.

5) La bonne relation de couple

Il sera bien de préciser qu’il s’agit de relation saine pas de celle à dos de hérisson (J). Que personne ne se sente indexer, ce qui importe ici est que la relation de couple permette de bien gérer son stress. Une relation de couple qui va bon train permet deux choses :

  • Bien gérer les conflits en rapport à la vie de couple ;
  • Apporter son soutien dans les moments difficiles.

Le second point est le plus important pour les cas de stress. A moins que ça ne soit un stress collectif, la bonne relation de couple permettra à l’un des partenaires d’apporter son soutien à l’autre et l’aider à gérer son stress.

Image5

La présence de l’un des partenaires est utile afin de surmonter le stress. On dit souvent que les problèmes se partagent dans un couple, c’est exactement le cas avec le stress. Le rapprochement dans un couple est un moyen très efficace alors que de voir un(e) adversaire en votre partenaire, voyez un(e) allié(e)J.

6) La bonne communication

Communiquer c’est échanger des informations. La communication est en elle-même une chose très intéressante et utile. Elle permet pour la gestion du stress d’améliorer la relation avec les autres et de tirer le meilleur. La bonne communication est celle qui conduit un résultat aussi positif que voulu.

Il est à noter que la communication, mal utilisé peut aussi mener à une situation pire que la précédente. Pour le cas de la gestion du stress, il sera préférable d’analyser avant d’utiliser la communication au risque d’aggraver la situation.

Image6

La communication est importante parce qu’elle ressort dans la plupart des moyens évoqués dans cet article. Communiquer c’est apprendre d’autrui. Le stress est un état qui n’épargne personne et le partage d’information dans ce sens peut s’avérer utile. Au même titre que cet article, la communication aidera plus d’un à surmonter le stress.

7) Le lien social

Le lien social est l’ensemble des relations qui unissent des individus faisant partie d’un même groupe. Il peut être représenté par beaucoup de situations à la fois (famille, amis, association, travail…). Ce qui importe ici est qu’une personne bien entourée est plus à même de surmonter le stress qu’une autre qui ne l’est pas. La famille, les amis et les personnes qui nous aiment font partie de nous et partagent leur énergie avec nous.

Image7;

Le lien social agit comme un modérateur de stress. Plus l’on appartient à un groupe stable et soudé, plus la gestion du stress se trouve facilité. La présence des autres est galvanisante et le concerné puise l’énergie du groupe pour faire face au stress et le surmonter.

Le stress est un dysfonctionnement, causé par une situation extérieure, qui peut arriver à tout le monde. Les moyens pour le gérer sont divers et peuvent variés selon les préférences de chaque personne. Ce qui importe c’est de l’accepter comme tel et chercher à y remédie

Par  Joé Dez

L’impact des réseaux sociaux sur nos relations interpersonnelles (part 1)

Thomas D’Assembourg, Dans son Livre CESSEZ D’ÊTRE GENTIL SOYEZ VRAI, nous dit qu’il est difficile pour l’esprit de l’homme d’observer une situation et ne pas la juger, sans état  d’âme avec la froideur en analysant les faits tels quels, sans pour autant émettre une contre idée qui nous plonge dans une dualité conflictuelle quasi immédiate.(Lisez ceci 03 fois et médite  avant de continuer)

Aujourd’hui, à l’heure des réseaux sociaux, la qualité de nos relations dépend de la dynamique de notre implication sur la toile. En effet, garder des relations saines de nos jours demande beaucoup de tacts, beaucoup d’investissement, tellement la génération Y encore appelé génération androïde s’est laissée conquérir par la puissance des réseaux sociaux.

Développer son capital sympathie, Communiquer une image d’expert,  se positionner telle une référence dans son domaine sont quelques-unes des raisons qui conduisent les internautes à une aliénation. On se rend réellement compte  du caractère manipulable et influençable de l’esprit de l’homme. Les conséquences de cette perception sont parfois un couteau à double tranchant : Encouragement, encensement  et Félicitation pour certains puis Jalousie, aigreur et méchanceté pour les esprits  bas.

La qualité de nos relations est aujourd’hui un défi au quotidien tellement les  amitiés  se brisent et  se forment en un clic. Sont-elles de fausses amitiés, de vraies, des intéressées ? Là n’est plus la question, l’heure est au nombre de followers, de commentaires et de like qu’on peut au bas de notre publication.

Toutes les sensations qu’on ressentait auparavant, l’intimité et la complicité qui se partageaient au sein d’une amitié sont aujourd’hui en voie de disparition pour ne pas dire ont même complétement disparu. Vous me demanderez comment ? Je m’en vais donc vous donner quelques exemples tirés de mes observations :

  • une personne lamda avec laquelle vous partagez une amitié virtuelle se décide à créer un groupe pour promouvoir un produit/une idéologie quelconque, vous y ajoute sans votre consentement. Au bout de quelques instants vous vous en rendez compte et décidez de quitter le groupe puisqu’il ne correspond ni à vos valeurs, ni à vos centres d’intérêts actuels. rassurez-vous dès cet instant votre relation prend un coup dans la vraie vie,vous risquez vous rencontrer sans échanger une salutation parfois même vous séparer définitivement
  • vous décidez de vous retrouver entre ami(e)s un soir, lors de la rencontre vous pensez être trois (03) or en réalité vous êtes plus de 2000 personnes car chacun à son téléphone ergotant à répondre à des dangereuses conversations où à faire des photos/vidéos à transmettre instantanément sur un réseau social. Après 2heures passées ensemble (Et là je suis gentil car est ce que vous étiez ensemble ?), cette émotion d’antan des personnes qui se retrouvent ne prendra pas forme.

12b18320fc44eeb1e445bcd776eed181

Les réseaux sociaux ont obtenu plus que des photos et des informations personnelles, ils ont l’âme des gens. Comment expliquez-vous que l’humanité d’une personne se considère au travers d’un clic, parce qu’il aurait soutenu telle ou telle cause virtuellement. Qu’en est-il des causes et des objectifs de la personne ? Comment arrive-t-on à en vouloir à quelqu’un parce qu’il ne nous a pas répondu en Inbox ou parce qu’il tarde à répondre ? S’il tarde à répondre la suggestion c’est qu’il me respectueusement, il ne me considère pas (Sorcellerie, est-il obligé de répondre ? et s’il était en déplacement, et s’il était sur une moto, et s’il n’avait  pas vu ? Mon ami répand toi).

f0852048495d056fcf6789dec2b27f29

Pareillement, sur  Whatsapp on assiste à la même alchimie des émotions. Cette couleur bleue qui symbolisait la joie du ciel et la beauté est devenue quelque chose de dangereux. Vous avez  envoyé un message à quelqu’un de peu qu’il/elle soit occupé pour vous répondre vous êtes rempli de sentiment négatif. Il est plus qu’impératif de  vaincre cette subjectivité de l’âme.

 La perception que notre entourage se fait de nous est tributaire de la ligne éditoriale que prendront notre page,  nos partages, nos publications, nos pages aimés, les évènements auxquels on s’intéresse et des personnes que l’on souhaite attirer à soi. Mais au final,  comment établir une bonne influence sur notre cible afin d’éviter les écueils cités plus haut ? Je répondrais à cette question dans la deuxième partie, si vous n’êtes pas encore abonné à ce blog faites-le gratuitement dès maintenant pour recevoir mes prochaines chroniques directement dans votre boite e-mail.

Rédigé par Brice Axel SAMBOU